Vous êtes ici : Accueil > Territoires > Fôret - Agroforesterie > Prévention Incendie

Prévention Incendie

Les flux rss du site de la Chambre d'agriculture du GardImprimer la page

S’informer pour se protéger

 

Le risque d’incendie de forêt s’amplifie chaque année partout en France. Avec plus de 50 % du territoire occupé par des forêts, landes ou garrigues, le Gard est fortement concerné par ce risque.

Le bilan dramatique de 2019 (1 mort, 16 maisons détruites, 1100 ha brûlés ) appelle chaque citoyen à la plus grande vigilance durant la période estivale.

 

Une carte de vigilance incendies de forêt est désormais disponible pour le Gard, et mise à jour quotidiennement.

Elle doit permettre aux habitants, ainsi qu’aux touristes de connaître le niveau de risque et d’adapter leurs pratiques en conséquence.

Cette carte est consultable du 15 juin au 15 septembre sur le site internet de la Préfecture et sur une application mobile.

  • Consulter la carte de vigilance RISQUES INCENDIES en suivant CE LIEN

Cartographie des zones soumises à la réglementation forestière sur l'emploi du feu ainsi qu'aux travaux et activités en période estivale

Les zones affichées en violet sur la carte représentent les zones forestières mais également les landes, les maquis et les garrigues non boisées ainsi que toutes les zones situées à moins de 200m de ces massifs.

  • Consulter la carte en suivant CE LIEN

Sur ces secteurs s'appliquent les réglementations fixées par l’arrêté préfectoral du 31 août 2012 relatif à l’emploi du feu (+ d'informations dans l'article Interdiction d’emploi du feu) et par l'arrêté préfectoral du 15 juin 2020 relatif à l'usage de certains matériels agricoles et forestiers.

Plus d’informations sur la prévention des incendies de forêt sur le site de l’État dans le Gard

ECOBUAGE

Plusieurs textes encadrent la pratique du brûlage à l’air libre de végétaux. Il n’est pas systématiquement interdit de faire de l’écobuage mais quelques règles sont à respecter.

Que dit la loi ?

Le règlement sanitaire départemental interdit toute l'année le brûlage des végétaux sur pied ou coupés, à l’air libre, en zone urbaine: l’objectif est d’éviter les émissions de particules fines potentiellement gênantes pour la santé.

Une dérogation à ce règlement est possible pour les propriétaires ou ayant droit qui sont dans l’obligation de réaliser le débroussaillement de 50 mètres autour de leur habitation et en peuvent avoir accès facilement à une déchèterie qui acceptent les déchets verts.

Un arrêté préfectoral précise dans chaque département [voir] les conditions dans lesquelles on peut pratiquer le brûlage en dehors des zones urbaines :

Il est interdit de porter le feu dans les zones situées à l'intérieur ou à moins de 200 mètres des massifs forestiers, durant toute la période estivale du 15 juin au 15 septembre et en période de sécheresse ou autre circonstance exceptionnelle. En 2020, un arrêté a été pris pour interdire les brûlages à partir du 15 mars, en raison de l’épidémie de Covid-19, pour éviter de mobiliser les forces d’interventions en cas de « dérapage » des brûlages.

En dehors de ces périodes, le brûlage est autorisé pour les propriétaires ou leurs ayants-droits,
à certaines conditions :

  • avoir rempli au préalable une déclaration d'incinération des végétaux en mairie [voir].
  • prévenir les pompiers (18 ou 112) le jour de la réalisation du chantier : cela évite qu'ils se déplacent pour rien si un voisin les appelle pour signaler la fumée !
  • s’assurer, en consultant les prévisions de Météo France, que la vitesse du vent prévue le jour du brûlage ne dépassera pas 20 km/h en moyenne
  • effectuer l’opération de brûlage de jour et procéder à l’extinction complète du feu 1h avant le coucher du soleil (heure légale)
  • assurer une surveillance constante du feu, disposer à proximité d’une réserve d’eau et d’un moyen de prévenir les secours en cas de débordement

Si l’on n’est pas propriétaire des parcelles, il est nécessaire de disposer d’une autorisation ou d’une convention d’utilisation des surfaces permettant la pratique du brûlage pour l’entretien des terrains.

A noter : pour l’instant il n’existe aucune règlementation particulière dans la zone cœur du Parc National des Cévennes : c’est le règlement départemental qui s’applique. Cependant une réflexion est en cours pour établir une charte spécifique de l’emploi du feu dans le Parc.

Vous pouvez vous faire aider

Dans le cadre de la formation des sapeurs-pompiers ou dans le cadre de la prévention des incendies, une équipe de brûlage dirigé composée de pompiers et de forestiers peut réaliser certains chantiers pour les éleveurs. La cellule de brûlage dirigé est chargée d’organiser la mise en œuvre de ces chantiers : visite préalable (SDIS et service pastoralisme, accompagnés de l'ONF, du Parc des Cévennes, selon les sites), établissement d’un programme de travaux de préparation éventuels (à la charge du bénéficiaire), entente sur la période possible de réalisation du brûlage selon les contraintes de chacun. L'éleveur aura à sa charge, en plus de la préparation du chantier, le carburant des torches d'allumage. Il doit être propriétaire ou ayant droit (autorisation écrite du propriétaire) sur la parcelle à brûler.

Pour en savoir plus :
Emmanuelle GENEVET, service commun pastoralisme au 06 74 45 02 07 - emmanuelle.genevet@occitanie.chambagri.fr

APPLICATION MOBILE

VOIR AUSSI

Le guide pratique prévention des risque et de bonnes pratiques du débroussaillement à l'emploi du feu du Département du Gard.

UTILE

Direction Départementale des Territoires et de la Mer 04 66 62 65 27

Service Départemental d’Incendie et de Secours 04 66 63 36 00

Office National des Forêts 04 66 34 66 30

Pour connaître la vitesse du vent,
Météo France 08 92 68 02 30