Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Déchets - Effluents > Gestion des effluents vinicoles

Gestion des effluents vinicoles

Les flux rss du site de la Chambre d'agriculture du GardImprimer la page

La filière épandage dans le Gard

 

L’épandage représente une solution peu coûteuse pour le recyclage des effluents vinicoles (déchets issus des chais de vinification et de distilleries). Ce procédé, reposant sur les capacités épuratoires des sols exploités en production végétale, est soumis à un cadre réglementaire spécifique.

La MESE fait le point sur la filière dans le Gard. 

Que contiennent les effluents de cave ?
Quelle réglementation s’applique ?

Déroulé du plan d’épandage

Télécharger notre note technique à destination des caves particulières, caves coopératives et distilleries.

Et en zone vulnérable ?

Dans le Gard, 70 communes sont concernées par la réglementation Directive Nitrates et sont soumises à un programme d’actions régional visant à réduire la pollution par les nitrates d’origine agricole.

A retenir :

  • L'épandage des effluents vinicoles est interdit à moins de 35 m des cours d'eau.
  • Les apports d’effluents ne peuvent avoir lieu que lors des périodes où les épandages sont autorisés (calendrier fixé).
  • Chaque apport doit être consigné dans un cahier d’épandage.
  • La quantité d’azote ne doit pas être supérieure à 170 kg/ha.


L’intégralité du Programme d’actions à consulter sur le site de la DDTM.

Votre contact

Vous souhaitez un conseil personnalisé,
une information ?

Claire GAFFIER

Conseillère MESE

Tél : 04 66 25 46 92

BILAN 2018

Plus de 230 000 m3 d’effluents ont été épandus* :

  • 50 659 m3 d’effluents vinicoles liquides
  • 1 038 m3 de boues issues de bassin d’évaporation
  • 187 177 m3 d’effluents de distillerie

Les épandages ont concerné 368 ha.


*Les données présentées ici sont issues de la synthèse des suivis agronomiques de 2018 réalisés par les établissements potentiellement redevables à l’Agence de l’Eau au titre de la redevance pollution de l’eau (Arrêté du 21/12/2007).